Forum de l'Armée Savoyarde des RR
 
AccueilGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Première cérémonie dans la chapelle de la caserne.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Munatu
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Première cérémonie dans la chapelle de la caserne.   Ven 9 Mar 2007 - 19:37

- Vous pensez comme moi? Et ben, j'espère que vous êtes prêt à vous accrocher car cela promet certes une vie intense mais généralement courte.

Une vie honorable mais non profitable. Enfin pas pour vous.

Mais libre à vous de pensez ce qui vous plaira Wink

Et pourquoi vous ne pensez qu'un peu comme moi?
Revenir en haut Aller en bas
masterbc
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Première cérémonie dans la chapelle de la caserne.   Ven 9 Mar 2007 - 19:40

Je ne pense pas tout à fait comme vous. Ce qui veut dire que ma vie sera sûrement différente^^!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Première cérémonie dans la chapelle de la caserne.   Ven 9 Mar 2007 - 20:21

Pour la question du courage je suis daccord avec vous.

Par contre, lors d'une bataille je pense que les soldats ont presques obligatoirement recours à la violence et à la brutalité tandis que les officiers ont recours à la finesse afin de développer une stratègie. Donc je pense qu'une bataille peut être brutale mais à la fois "gracieuse" cela dépend de la position dans laquelle on se trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Munatu
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Première cérémonie dans la chapelle de la caserne.   Ven 9 Mar 2007 - 20:53

- Soldat, rien ne vous oblige à agir brutalement et violemment. Vous pouvez parfaitement agir en finesse, avec tact, précision et honneur afin d'économiser vos forces, de marquer votre respect de l'ennemi, ...

Cela n'est pas incomptatible avec les batailles rangées mais rend la chose extrèmement difficile.

Mais il vrai que l'on se laisse trop souvent aller à ces genres de bas instincts.

Les officiers pensent certainement plus stratégiques mais cela ne vous empêche pas d'en faire autant à votre niveau.
Revenir en haut Aller en bas
E.F.H.v.
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Première cérémonie dans la chapelle de la caserne.   Ven 9 Mar 2007 - 21:22

Erich écoutait la conversation avec attention ; il allait s'en mêler dans un instant ; pour le moment il s'amusait plutôt de la situation : dans cette armée, on trouvait une flopée de soldats et d'officiers, qui se disaient fervents aristotéliciens, étaient prêts à se battre, à tuer pour leur église ; et voilà que cette première cérémonie avait réuni dans la chapelle les païens, les agnostiques, les hérétiques ; et il n'en doutait pas, tous ceux-là étaient venus ici d'un coeur sincère.

Et alors, la clique aristotélicienne, pourquoi était-elle absente ce jour ?
Tous ces "croyants" n'étaient-ils donc animés que par un sentiment hypocrite ? Par des pensées politico-religieuses ? Il savait Hoys sincère en sa foi, mais il se souvenait d'officiers défendant vaillament le concordat, jadis ; que n'étaient-ils céans ce jour ? Et tous ces soldats recommandant leur salut à Aristote, au temps de la guerre ? La paix les transformait-elle en incroyants ?

Il décida de ne plus y penser ; sa voix, en ce lieu de recueillement, s'éleva sereine...

"Soldats, je propose que nous reprenions ce débat en d'autres temps et d'autres lieux, si vous le voulez bien ; l'école militaire vient d'ouvrir ses portes, et je pensais, dans ce cadre, parler un peu de philosophie guerrière..
En tous cas, mon attitude par rapport au sujet que vous évoquez, est une fois pour toute résumée par ma devise militaire :

Aime ton ennemi comme toi-même !

Aimer votre ennemi, cela ne veut pas dire l'épargner ; cela signifie qu'au moment même où votre arme s'abat sur lui, vous ne devez pas oublier qu'il est votre frère...
Cela signifie que, si au coeur même du combat, vous êtes capable de renier la haine, et de combattre votre prochain avec Amour et Respect, vous ne serez jamais piégé par le Malin ; et que, quelle que soit l'issue du combat, le salut de votre âme est au bout.

Je pense que notre aumônier ne me contredira pas ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Première cérémonie dans la chapelle de la caserne.   Ven 9 Mar 2007 - 23:28

Fusco se mit au garde à vous et salua le sergent qui venait d'arriver.

Je suis daccord sur votre devise et votre explication, mais lorsque votre épée s'abat sur votre ennemi et que le sang gicle de partout par définition c'est de la violence et de la brutalité même si vous respectez votre adversaire.
Revenir en haut Aller en bas
E.F.H.v.
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Première cérémonie dans la chapelle de la caserne.   Sam 10 Mar 2007 - 0:23

(Le sergent ne vient pas d'arriver, il est là depuis le début...)

"Eh bien non, je ne suis pas forcément d'accord avec vous, soldat ; là où est le respect, violence et brutalité devraient être absentes...
Il ne faut justement pas confondre Force et Adresse, avec violence et brutalité ; et même si l'effet du coup que vous portez avec Force à votre ennemi est sanglant et peu ragoûtant ; cela n'est pas pour autant une manifestation de violence... pas plus que de tuer un animal pour vous nourrir ; il ne s'agit que de nécessité, pas de brutalité.
Mais le débat pourrait être fort long ; toutefois, il m'ouvre les yeux sur une nécessité :
Celle d'enseigner, lors des entraînements, à justement annihiler en vous ces manifestations de brutalité, pour ne garder que l'expression d'une Force juste et bien appliquée.
Plus facile à dire qu'à faire ; Munatu, les Orientaux pratiquent ce genre de notion, je crois, dans leurs arts du combat ?"
Revenir en haut Aller en bas
Munatu
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Première cérémonie dans la chapelle de la caserne.   Sam 10 Mar 2007 - 9:07

- Tout à fait vrai. Le but n'étant pas de détruire son ennemi mais bien de détruire son image.

Une droiture et une politesse à tout instant. Une modestie et donc un respect. Cela est dur et difficile à mettre en oeuvre mais permet le non usage de la violence et de la brutalité lors d'un affrontement.

Une stricte quiétude durant le combat, l'esprit vide de toutes pensées.

L'honneur joue aussi un rôle: le soldat qui comme vous combat non pas pour lui, mais pour une cause, pour des principes, en suivant les ordres d'un supérieur en sachant que sa vie est en jeu, mérite tous les honneurs et le respect qui va avec.
Ces derniers méritent donc une mort honorable. Donc, je ne sais pas si cela parait clair, mais en lui accordant une mort digne, un mort sans tous ces valeurs bestiales et primitives, son honneur est sauf.

Pour en revenir à ce que disait Erich, je vais dans le même sens qe sa "définition" et dans la nuance apportée au sujet de la violence et de la brutalité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Première cérémonie dans la chapelle de la caserne.   Sam 10 Mar 2007 - 20:36

Je suis tout à fait daccord avec vous d'ailleur "Aime ton ennemi comme toi même" pourrait être aussi ma devise seulement je parlais de violence au sens propre du terme.
Revenir en haut Aller en bas
hoys
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Première cérémonie dans la chapelle de la caserne.   Lun 12 Mar 2007 - 10:18

Et bien... je pense que malgré des tournures différentes, nous sommes en réalité assez d'accords sur le sujet. Je ne pensais pas provoquer au débat aussi passionné Very Happy

Aimes ton ennemi comme toi même... voila une bien belle devise pour un soldat. Pleine de sens. Mais il est évident que dans une bataille, on ne peut s'arrêter devant chaque adversaire. Parfois, dans un mêlée, on est forcé de donner des coups de droite et de gauche, sans avoir le temps de s'attarder sur leur résultat. Un cavalier qui charge n'a pas le temps de s'attarder sur les corps qui sont percuttés par sa lance ou sa monture. Mais il ne doit pas ressentir pour autant de la haine ou du mépris pour ses ennemis, soldats comme lui, défendant une cause qui, de leur point de vue, est la cause juste. Respectez vos ennemis, soyez attentifs à vos frères d'armes. Ainsi, aux yeux du Très Haut, parce que sa demeure est dans le ciel, Munatu, vous resterez exempts de péchés graves.
Revenir en haut Aller en bas
Munatu
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Première cérémonie dans la chapelle de la caserne.   Lun 12 Mar 2007 - 15:09

- Exempt de péchés graves? Et qu'en est-il des péchés d'ordre "mineur"?

Suis aussi pardonné pour certains de mes gestes?
Revenir en haut Aller en bas
hoys
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Première cérémonie dans la chapelle de la caserne.   Mer 14 Mar 2007 - 10:11

Et bien, tuer un homme reste une faute, quelle que soient les circonstances. Mais tuer un homme pour le voler, ou par jalousie ou ce genre de choses, est un péché grave. Très grave même, évidemment. Par contre tuer un homme pour sauver sa propre vie, ou celles de ceux qu'on aime, ceci étant évidemment un dernier recours quand rien d'autre ne peut nous sauver, ou encore tuer un homme durant une guerre... et bien tout celà est différent. Il y a des subtilités, que le coeur et la raison permettent aisément de comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
E.F.H.v.
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Première cérémonie dans la chapelle de la caserne.   Mer 14 Mar 2007 - 23:41

Eh bien, Hoys, vous nous parlez là de cas de force majeure ; tuer un homme durant une guerre relève selon moi de cas...
Et peut-on considérer qu'un cas de force majeure soit une faute ? Qu'en dit le dogme aristotélicien ?

(Chouette, des discussions théologiques au sein de la caserne ! Et vive la coloniale, nom de Dieu !)
Revenir en haut Aller en bas
hoys
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Première cérémonie dans la chapelle de la caserne.   Lun 19 Mar 2007 - 10:25

(Mince, y dit quoi le dogme... rien de précisé pour ce cas particulier... je continue donc sur ma lancée. Par contre, heu, suis pas théologien moi, juste diacre, alors soyez pas trop durs hein!)

Prendre une vie sera toujours une faute, car la vie est un don du Tout Puissant. Mais... celui qui vous menace vous met devant une alternative. Prendre sa vie ou le laisser prendre la votre. D'un côté, le respect de la vie de l'agresseur, de l'autre le respect de sa propre vie et la vertu de conservation. En protégeant sa propre vie, on respecte plus de préceptes Aristotéliciens.

Je ne sais pas si je suis très clair... je ne suis pas un grand théologien... ce qui est une faute grave, c'est de provoquer une situation dont on sait qu'elle se soldera par la mort d'une personne. C'est rarement le cas de simples soldats. Ce n'est pas eux qui décident des guerres. Le mieux qu'ils puissent faire, c'est défendre leur vie et celles de leurs compagnons, et d'obéir à leurs supérieurs. Les vies qu'ils prendront, certe seront autant de fautes et nécessiteront confession, mais ne seront pas aussi graves que la faute commise par un brigand qui prend une vie pour s'enrichir par exemple.

Munatu, Erich et quelques autres continuaient à suivre avec intéret le débat, mais d'autres soldats venus assister à la messe en bons aristotéliciens, commençaient à perdre pied dans cette litanie d'explications et d'arguments... aussi Hoys décida-t-il de cloturer là le débat afin de ne point trop embrouiller leurs esprits.

Bien, si vous le permettez, nous en resterons là pour aujourd'hui. Si certains sont intéressés pour continuer ce débat, ils peuvent rester, ou revenir plus tard, selon ce que permet leur service. Allez en paix, amis et amies, soeurs et frères. Et qu'Aristote veille sur vous.
Revenir en haut Aller en bas
Munatu
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Première cérémonie dans la chapelle de la caserne.   Lun 19 Mar 2007 - 17:39

- Bien que cette discussion m'intéresse au plus haut point, je dois malgré tout m'occuper de mes soldats. Et les dieux savent comme j'aime m'en occuper.

Aussi, n'y voyez aucun inconévient à ce que je parte.

Mais je prends déjà rendez-vous pour le prochain débat Wink

Munatu s'en allait déjà lorsqu'il se retourna afin de demander:

- D'ailleurs, c'est quand la prochaine cérémonie?


(On est méchant hein de t'accabler ainsi de pareilles questions Wink tu pensais qu'un aumônier n'aurait pas autant de travail à faire hein? ben c'est raté... gnark gnark gnak geek En même temps, on va te laisser le temps de réviser un peu ton dogme car ça m'a l'air un peu sommaire tout ça Wink Interro la prochaine fois Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Neocor
Aumônier
avatar

Nombre de messages : 40
Localisation : Chambery Savoie
Date d'inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Neocor...   Dim 23 Sep 2007 - 13:12

L'Aumonier était sans nouvelle des obsèques de Yoda, mort au combat...
Il vint prier dans la Chapelle avec la plus grande ferveur...
C'est à haute voix qu'il prononça un Credo à la mêmoire des soldats disparus...

Je crois au Trés-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
De l’homme et de ses sentiments
Juge de notre âme quand nous n’aurons plus rien.

Sans aucun doute également en Aristote, son prophète,
le fils de Nicomaque et de Phaetis,
envoyé pour enseigner la sagesse, l’acceptation de notre destin
et les lois divines de l'Univers aux hommes incertains.

Je crois que je crois que Christos,
Né de Maria et de Giosep.
A voué utilement sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
Mais c’est à chacun d’entre nous de trouver ce chemin,
Et à décider de notre destin et choisir si comme Christos
Nous rejoindrons le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine;
En la Sainte Eglise Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible;
En la communion des Saints;
En la rémission des péchés
En la Vie Eternelle.


Quand il eût fini, il se releva sur ses maigres jambes, décidé à célébrer quelques messes à l'avenir... Communiquer aux soldats la force de l'idée de la Vie éternelle et leur montrer le chemin de la Vérité pour y parvenir...

Il se signa, sortit de la poche de sa bure une petite statuette de Maria et la posa sur le petit rétable de la Chapelle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neocor
Aumônier
avatar

Nombre de messages : 40
Localisation : Chambery Savoie
Date d'inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Soldats, priez...   Ven 5 Oct 2007 - 13:15

Neocor était pris d'un doute : Que signifiait la désertion de la chapelle par tous ces valheureux soldats... Il afficha sur la porte de celle-ci un parchemin...

Valheureux soldats de nostre armée,

N'oubliez point vos devoirs envers Aristote. Je ne vois aucun de vous venir prier ! Celà aussi est un devoir pour vous. Je vous remercie de tenir compte de cet avertissement.
Neocor,
Aumonier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Première cérémonie dans la chapelle de la caserne.   Ven 5 Oct 2007 - 19:44

Amiralvilleneuve qui passait pressé devant la chapelle, vit l'écriteau sur la porte. Mais il était très comme il avait beaucoup de choses à faire, il partit.

Le soir, arrivé chez lui, il regretta de ne pas avoir répondu à l'appelle de l'aumônier, et abandonnant tout ce qu'il était en train de faire, il couru jusqu'à la chapelle, poussa la porte, entra tout essouflé.
Il fit le signe de croix et alla s'assoir sur un banc et fit silence ...
Revenir en haut Aller en bas
Neocor
Aumônier
avatar

Nombre de messages : 40
Localisation : Chambery Savoie
Date d'inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Enfin !   Ven 5 Oct 2007 - 19:56

Neocor vit arriver Amiralvilleneuve mais ne se montra point... Enfin, se dit-il, voilà un valheureux qui n'oublie point ses saincts devoirs... ! Il faut le citer en exemple...

Le vieil abbé était content de voir qu'il existait dans cette garnison des hommes qui confiaient leur âme à Aristote... Il attendit que le soldat ait fini ses prières et griffona un mot qu'il posa sur l'autel de Maria...

Mon cher Enfant, Amiralvilleneuve, Christos reconnait les siens. Quant à moi, si je souhaite une paix durable dans le Dûché, je t'assure de mes prières au cas où il adviendrait que tu sois appelé à combattre. Tu es grand, ainsi, sur le chemin de la Vérité...
Neocor,
Aumonier de l'Armée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Première cérémonie dans la chapelle de la caserne.   Ven 5 Oct 2007 - 20:07

Amiralvilleneuve regarda le mot de l'aumônier, puis écrivit de l'autre côté :

Mon père je vous avait parlé, il y a assez longtemps, je l'avoue, du bâpteme que j'aurais aimé recevoir.
J'ai enfin trouvé un parrain, ou plutôt une marraine, qui est même dans cette caserne.
Je vous ferai part de plus de détails.
Amiralvilleneuve.
Revenir en haut Aller en bas
Neocor
Aumônier
avatar

Nombre de messages : 40
Localisation : Chambery Savoie
Date d'inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Ca vient ?   Dim 21 Oct 2007 - 20:44

Neocor sortait de chez le Baron, légèrement émêché... en entrant dans la chapelle, il se souvint de la promesse d'AmiralVilleneuve de demander le Baptême...
Qu'est ce qu'il fabrique, il a oublié ? se dit-il... Et il laissa un mot pour lui avec cette simple phrase : Alors, ça vient ce Baptême...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Première cérémonie dans la chapelle de la caserne.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Première cérémonie dans la chapelle de la caserne.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Première cérémonie dans la chapelle de la caserne.
» Sa première souris et sa première cérémonie du partage [Libre] (FINI)
» Demande de baptême en la chapelle de l'Archvêché.
» [UU] Première team, premiers pas dans le pvp - Débutant
» defense du vodou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Armée Savoyarde :: Chapelle :: Chapelle Sainte Kyrène :: Archives-
Sauter vers: